Accueil / Renforcement du système de santé / Développement des infrastructures de santé / Centre hospitalier gynéco-obstétrique et pédiatrique d’Ebolowa Un hôpital moderne pour la réduction de la mortalité et la morbidité de la mère et de l’enfant /

Centre hospitalier gynéco-obstétrique et pédiatrique d’Ebolowa Un hôpital moderne pour la réduction de la mortalité et la morbidité de la mère et de l’enfant

Publié le 08 Sep 2016  

Le ministre de la Santé publique a présidé le 07 septembre 2015 à Ebolowa, la réunion de présentation du  centre hospitalier régional gynéco-obstétrique et pédiatrique en construction.

Le Cameroun, à travers la politique du Renouveau conduite par le président Paul Biya, s'active pour une émergence en 2035. C’est dans ce sens, que le Chef de l’Etat a décidé de la mise sur pied d’un plan d’urgence triennal.  La santé occupe une grande place  dans ce plan. Elle repose sur deux volets à savoir, la construction de huit centres hospitaliers  dans huit chefs-lieux de régions et la réhabilitation profonde avec le rééquipement de 03 hôpitaux de première catégorie (hôpitaux généraux  de Yaoundé et Douala) et le centre hospitalier universitaires de Yaoundé (CHU). Cette structure hospitalière de référence, classée de 2ème catégorie, s’inscrit donc  dans le cœur du volet santé du plan d’urgence triennal de croissance voulu et initié par le président de la République.

Après la visite du site déjà en chantier, André Mama Fouda qu’accompagnait le Gouverneur de la Région du Sud, Félix Nguélé Nguélé  s’est dit satisfait de l’évolution des travaux. « je me réjouis que l’installation du chantier est à la phase finale tel que les travaux de nettoyage sont déjà en cours, pour pouvoir implanter   cet hôpital et pousser sa réalisation. L’entreprise a impérativement à livrer ce premier centre hospitalier à la fin de l’année 2017 ».

Le ministre de la Santé publique a instruit les responsables de l’entreprise Alliance Constructions Cameroun  de tout  mettre en œuvre pour le léger retard pris dans l’installation du chantier pour que celui-ci soit rapidement rattrapé et que tous les engins et équipements attendus soient sur le chantier.

Rappelons que le centre hospitalier qui va voir le jour  a une capacité de 118 lits, bâtie sur une surface de 12.400 m2. Il est constitué en termes de services de : la consultation générale, la chirurgie, la gynécologie-obstétrique avec une maternité de 32 lits et huit couveuses, un service d’urgence, une imagerie médicale, un laboratoire, des salles d’hospitalisation générale et chirurgicale, ainsi que d’une morgue.

Développement des infrastructures de santé, Dossier spécial, Actualités

CHRACERH : La féc...

Rechercher un document

Nos Partenaires