Accueil / Renforcement du système de santé / Développement des infrastructures de santé / Centre Pasteur du Cameroun : Inauguration du laboratoire de recherche sur le paludisme /

Centre Pasteur du Cameroun : Inauguration du laboratoire de recherche sur le paludisme

Publié le 01 Jul 2016  

Le Ministre de la Santé Publique a présidé ce 1er juillet 2016 en présence du secrétaire d’Etat français chargé du développement, André Vallini  et de l’Ambassadrice de France au Cameroun, Christine Robichon, la cérémonie d’inauguration  du laboratoire de recherche sur le paludisme.

Créé en 1959 à Yaoundé, le Centre Pasteur du Cameroun (CPC) est un organisme technique du Ministère de la Santé Publique du Cameroun, Etablissement Public Administratif, doté de l’autonomie financière et de la personnalité juridique. Il  contribue à la lutte contre la maladie et la promotion de la santé à travers la prise en charge des patients camerounais et la prévention du risque sanitaire international par la surveillance des maladies endémiques et épidémiques, la recherche scientifique et la formation des personnels de santé.

Membre du Réseau International des Instituts Pasteur (RIIP) dont il partage la mission principale, la lutte contre les maladies infectieuses, il assure dans ce but quatre missions : services, Santé Publique, recherche et formation. L’objectif de chacune de ces missions est de répondre au mieux aux besoins en expertise scientifique et  aux besoins d’intervention du Ministère de la Santé Publique en s’appuyant sur la Stratégie Sectorielle de la Santé et le Document de Réduction de la Pauvreté, en s’intégrant ainsi aux Objectifs du Millénaire pour le Développement des Nations Unies.

Jusqu’en 2011 Le paludisme n'était abordé au CPC qu'à travers le diagnostic (réalisation de frottis et goutte épaisse) dans le service d'hématologie. La création d'un laboratoire des paludismes a été présentée au conseil d'administration le 30 mai 2012. L’année 2013 a été consacrée à la recherche de financement et au démarrage des activités et l’accueil d’un G4 sur le paludisme. Un G4 étant un projet de recherche financé par l'Institut Pasteur sur 4 ans permettant à un jeune chercheur (ou une jeune équipe) de créer un laboratoire ou une thématique de recherche.

Le Dr Lawrence Ayong (chercheur camerounais) était Chef d'équipe à l'Institut Pasteur de Corée (Corée du sud) et a rejoint le CPC en Aout 2013. Il travaillait dans le groupe d'identification de nouveaux anti-­‐malariques. Les thématiques qui seront abordées au cours de ce G4 sont les suivantes : l’évaluation des performances du diagnostic moléculaire permettant la détection des gamétocytes au Cameroun ; le développement d'un système de détection de terrain pour la recherche d'antigène permettant d'identifier les porteurs de gamétocytes en zone d'endémie palustre et  l’effet des antimalariques sur la gametocytogénése. Ce projet et ce profil de chercheur s'inscrit parfaitement dans les objectifs fixés par le Le Pôle d’Excellence en  Epidémiologie du paludisme ( PEEP).

Les activités de recherche ont pu démarrer cette année, notamment : le développement et la validation “ reverse transcriptase real-­‐time LAMP-­‐based method” pour une detection semi quantitative de la detections P. falciparum dans le sang; l’identification de 5 nouvelles protéines immunoréactives des gametocytes qui pourraient servir de marqueurs sérologique du portage des gametocytes ou comme marqueur de protection immunitaire.

L’objectif principal du projet est donc la mise en place d’un Pôle d’excellence attractif, pérenne dans le domaine de l’épidémiologie du paludisme au sein du Centre Pasteur du Cameroun.

Développement des infrastructures de santé, Dossier spécial, Actualités

CHRACERH : La féc...

Rechercher un document

Nos Partenaires