Coopération France - Cameroun : Hervé Canan dit au revoir au MINSANTE /

Coopération France - Cameroun : Hervé Canan dit au revoir au MINSANTE

Publié le 23 May 2016  

En compagnie de son successeur, le directeur sortant de l’Agence française de développement a été reçu en audience chez André Mama Fouda le 19 mai dernier à Yaoundé.

Collaboration fructueuse entre le MINSANTE et les responsables de l’AFD (Christian Yoka et Hervé Conan en partant de la gauche).

Trois ans de riche collaboration arrivés à terme .Hervé Conan, le directeur sortant de l’Agence française de développement (AFD)a été reçu en audience le 19 mai dernier par André Mama Fouda .Il est venu, accompagné de Christian Yoka ,le nouveau directeur de l’AFD au Cameroun ,pour d’abord faire le bilan de ces années fructueuses de travail ,et ensuite, dire au revoir .Un champ principal a constitué la base de ce partenariat entre le ministère de la Santé Publique(MINSANTE)et l’AFD .Il s’agit du chèque-santé .D’après Hervé Conan, « il est vrai ,le chèque –santé a eu quelques difficultés au démarrage .Finalement ,nous l’avons lancé avec le ministre en juin 2015 à Ngaoundéré et à Garoua .Un an après, nous espérions avoir 15 000 femmes qui auraient accès à ce dispositif leur permettant de réduire leurs dépenses de santé liées à leur grossesse durant toute la période de grossesse jusqu'à l’accouchement et également huit semaines après l’accouchement ».

La satisfaction est grande pour André Mama Fouda et Hervé Conan : l’année n’est pas bouclée, mais plus de 16 000 femmes ont eu accès à ce dispositif .Si le chèque-santé démontre son efficacité par rapport à la diminution de la mortalité maternelle et infantile, le directeur sortant de l’AFD fait la promesse d’engager de nouvelles discussions avec le MINSANTE afin de pérenniser ce projet. Le  MINSANTE a toujours été le partenaire privilégié de l’AFD .La preuve, quand en 2014 une aide budgétaire a été mise en place, les activités de ce département ministériel ont été classées en priorité. «  Nous avons bâti des dossiers crédibles qui permettaient de financer une dette que la CENAME pouvait avoir vis-à-vis des fournisseurs .Ceci lui a permis de retrouver une crédibilité auprès d’eux »,a révélé Hervé Conan, qui a souligné leur appui dans le financement de quantités importantes d’Antirétroviraux (ARV).Ceci pour soutenir la volonté du gouvernement à assister sur le plan de la gratuité les personnes malades du Sida .Tous projets que son successeur Christian Yoka ,arrivé d’Addis-Abeba, devra poursuivre avec autant d’entrain.

Développement des infrastructures de santé, Dossier spécial, Actualités

CHRACERH : La féc...

Rechercher un document

Nos Partenaires