Ebola : Dispositions prises pour la riposte /

Ebola : Dispositions prises pour la riposte

Publié le 22 Mar 2016  

Une association civile camerounaise non déclarée a engagé, depuis vendredi sur les réseaux sociaux, une campagne visant à mettre en garde les populations contre l’essai vaccinal sur la fièvre hémorragique qualifié de ‘’très dangereux’’ pour la santé humaine.

A travers des messages anonymes, les promoteurs de ladite campagne conseillent aux populations de ne prendre ce vaccin "sous aucun cas''. "Ce n'est que la version d'essai, elle est donc très dangereuse. Ils proposent de l'argent pour administrer un vaccin ! Cela pourrait tuer des gens et infecter tous leurs proches. Il est impératif de sauver des vies. Les Africains ne sont pas des cobayes'', peut-on lire.

les promoteurs de ladite campagne

Dans le même temps, le Southern Cameroon National Congress (SCNC), un mouvement politique anglophone qui prône la sécession des régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest du pays, a rejeté "avec véhémence et sans équivoque le vaccin soi-disant contre Ebola''.

Dans un communiqué officiel, il demande à toutes les autorités traditionnelles, associations culturelles, de jeunes et de femmes ainsi que les leaders religieux, de passer le message du boycott aux populations sur une initiative à propos de laquelle l'Organisation mondiale de la santé (OMS) "n'a pas encore fait de déclaration'' à ce jour.

Une association civile camerounaise non déclarée a engagé, depuis vendredi sur les réseaux sociaux, une campagne visant à mettre en garde les populations contre l’essai vaccinal sur la fièvre hémorragique Ebola qualifié de ‘’très dangereux’’ pour la santé humaine.

A travers des messages anonymes, les promoteurs de ladite campagne conseillent aux populations de ne prendre ce vaccin "sous aucun cas''. "Ce n'est que la version d'essai, elle est donc très dangereuse. Ils proposent de l'argent pour administrer un vaccin ! Cela pourrait tuer des gens et infecter tous leurs proches. Il est impératif de sauver des vies. Les Africains ne sont pas des cobayes'', peut-on lire.

les promoteurs de ladite campagne

Dans le même temps, le Southern Cameroon National Congress (SCNC), un mouvement politique anglophone qui prône la sécession des régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest du pays, a rejeté "avec véhémence et sans équivoque le vaccin soi-disant contre Ebola''.

Développement des infrastructures de santé, Dossier spécial, Actualités

CHRACERH : La féc...

Rechercher un document

Nos Partenaires