Accueil / Renforcement du système de santé / Développement des infrastructures de santé / Inauguration officielle de l’unité SRA de HGOPY et visite des maternités des formations sanitaires de la ville de Yaoundé en prélude à la semaine nationale de la mortalité maternelle et néonatale. /

Inauguration officielle de l’unité SRA de HGOPY et visite des maternités des formations sanitaires de la ville de Yaoundé en prélude à la semaine nationale de la mortalité maternelle et néonatale.

Publié le 21 Jun 2016  

Le Ministre de la Santé Publique, Monsieur André MAMA FOUDA, a effectué le 21 juin 2016 à partir de 09 heures, la visite des maternités de l’hôpital de District de Biyem-Assi ; de l’hôpital de District de la Cité-Verte et celle de l’hôpital Gynéco-Obstétrique et Pédiatrique de Yaoundé, où il a procédé à l’inauguration officielle de l’unité SRA.

 

Selon l’OMS, 830 femmes environ meurent chaque jour pour causes évitables liées à la grossesse et à l’accouchement. La mortalité maternelle est plus élevée en milieu rural. L’assistance d’un personnel qualifié avant pendant et après l’accouchement peut sauver des vies. Pour juguler la mortalité de la mère et de l'enfant, le tout n'est pas d'espacer les naissances et d'utiliser des préservatifs. Il faut agir en amont sur les mentalités et les croyances. Certaines jeunes filles et femmes ne jugent pas nécessaires les consultations prénatales. Or celles-ci permettent de déceler des grossesses à risques et à les prendre en charge à temps.

 

Le thème de cette semaine de la santé maternelle et néonatale est fédérateur. « plan de préparation à l’accouchement, pour un accompagnement sécurisé ». Ce thème témoigne de l’intérêt que les pouvoirs publics accordent à la prise en charge de la femme enceinte. Autour de ce thème, 04 cibles sont directement concernées à savoir : les conjoints, premiers partenaires des femmes enceintes, les cellules familiales ; les associations et plusieurs départements ministériels dont le Ministère des Affaires Sociales et le Ministère de la Promotion de la Femme et de la Famille

 

En procédant à la cérémonie d’inauguration officielle de l’unité SRA, André Mama Fouda, a rappelé que « 50% des mamans ont moins de 20 ans au Cameroun, c’est dire que la santé de l’adolescent doit être aujourd’hui une des priorités parmi les priorités. Plusieurs jeunes décèdent dans l’anonymat complet à cause des complications ; certaines dans le désespoir recourent à des avortements provoqués et mal organisés. Nous devons mettre un terme à ces drames en ouvrant progressivement  des services essentiellement dédiés aux adolescents, où ceux-ci pourront partager leurs connaissances et s’accompagner mutuellement. Il s’agit pour le gouvernement de mettre à la disposition de cette population spécifique  qui sans en avoir l’air,  représente entre 25 et 30% de la population du Cameroun, des structures où ils pourront avoir toutes les informations et des conseils  de santé  telles : la santé sexuelle et reproductive, la parenté responsable, la prévention des infections sexuellement transmissibles, le Vih-Sida, les hépaties etc.., c’est donc un lieu où ces jeunes seront orientés.

L’hôpital Gynéco-Obstétrique et Pédiatrique accueille donc ainsi le 13ème  centre ouvert sur le territoire national. Il faut rappeler que ces centres sont fonctionnels depuis déjà 02 ans dans d’autres régions du pays. Trois à l’Est, trois dans l’Adamaoua, trois à l’Extrême-Nord et trois au Nord. Les statistiques au jour d’aujourd’hui sont satisfaisantes, car plus de mille  jeunes dans ces différentes localités ont reçu les conseils et aujourd’hui, fréquentent de plus en plus les centres et surtout contribuent donc à s’organiser en club pour se prémunir contre les Ist et le Vih-Sida.

 

Développement des infrastructures de santé, Dossier spécial, Actualités

CHRACERH : La féc...

Rechercher un document

Nos Partenaires